Les armoiries de Monnaie

Les armoiries de Monnaie

Posé en cœur et accompagné de deux châtaigniers arrachés d’or en chef, et d’un tronc coupé de même en pointe.

Ornements extérieurs :

L’écu est surmonté d’une corbeille de gerbes de blé d’or. Elle est l’ornement extérieur de troisième ordre pour les bonnes villes sous l’empire. Elle est un souvenir des divinités latines, gardiennes tutélaires que l’on représentait couronnées de tours (pour les grandes villes). Elle fait allusion à l’activité agricole de la commune. Les gerbes et les épis démontrent la frugalité, l’abondance et les provinces fertiles en grains. En pointe, un listel d’argent aux retroussis de gueules mentionne « Ville de Monnaie ».

Symboles de la composition :

Monnaie était autrefois un pays de forêts, ainsi que l’attestent les nombreux lieux-dits rappelant des noms d’arbres et la forêt (Châtenay – qui date de l’époque féodale, les Trois Chênes…).

Le tronc symbolise les endroits défrichés (Troncay – époque féodale, Les Bordes et ses dérivés, les Cognées…) ainsi que la voie romaine allant de Vendôme à Tours en passant par Monnaie, et les deux principales artères traversant la commune : la route nationale 10 et le chemin de fer Tours-Paris.

Comme sur un plan, le nord étant en haut et le sud en bas, on retrouve dans le blason les arbres en haut de l’écu rappelant la forêt au nord et le tronc au sud, allusion à la zone de défrichement opérée au cours des siècles jusqu’aux côteaux de Rochecorbon. Monnaie étant symbolisée par la pièce (armes parlantes) se trouve au milieu ainsi qu’elle l’est située sur la commune.

Aux noms propres, le nom de Monnaie viendrait de Medoc surnom d’une divinité celtique d’Angleterre : Deo Marti Medocio, selon Carré de Brusserolle – Nom d’homme latin Modinnus + suffixe acum, selon Dauzat – ou se rapproche peut-être de Modane (Savoie) nom de femme germanique Amal-Alda.

Aux noms communs, le mot Monnaie du latin moneta (proprement surnom de Junon, puis nom du temple où l’on frappait sa monnaie, et par extention monnaie – Dictionnaire Etymologique – Albert Dauzat).

De Junon-Moneta, Junon l’Avertisseuse (près du temple de laquelle les romains frappaient la monnaie) – Petit Larousse illustré.

Junon : épouse de Jupiter et reine des dieux, déesse des mariages et des accouchements. Elle personnifiait à l’origine le cercle lunaire. Elle symbolise le principe féminin, dans sa jeune maturité, en pleine vigueur (son nom, précise Jean Braujeu, dérive d’une racine indo-européenne exprimant la force vitale, qui se retrouve dans Juvenis l’homme jeune, à l’apogée de sa vigueur) souverain, combatif et fécond.
Elle est particulièrement la protectrice des femmes mariées et des naissances légitimes.
Déesse de la fécondité et déesse mère. Mère du dieu de la guerre qui est le protecteur des moissons – Dictionnaire des symboles par J. Chevalier et A. Gheerbrant.

La lune, divinité féminine, dieu des femmes, épouse du soleil, reine des cieux. Elle est patronne des accouchements. Symbole de fécondité. Sa couleur est l’argent. Elle régit la fête des moissons – Dictionnaire des symboles par J. Chevalier.

La pièce de monnaie, à l’effigie de Junon, dans l’écu de Monnaie est d’argent, elle rappelle la couleur de la lune.

Les couleurs bleue et jaune sont celles des sports de Monnaie.

Consulter l’article « Les armoiries de Monnaie » édité dans l’Echo de Monnaie en 1985.