Travaux de la station d’épuration

Travaux de la station d’épuration
  • Des travaux à la station d’épuration : pourquoi ?

Les volumes entrants sur la station d’épuration sont parfois supérieurs à la capacité nominale de l’installation en période de nappe haute et lors d’épisodes pluvieux importants. Les raisons qui provoquent ce phénomène sont liées à des erreurs de branchements comme les gouttières des habitations qui sont raccordées sur le réseau d’assainissement des eaux usées (ce qui est formellement interdit) et ce réseau d’assainissement peut, à certains endroits, être perméable (déboîtements des canalisations du fait des mouvements du sol, des racines de végétaux, etc…, défaut d’étanchéité sur les postes de relèvement…).

La filtration étant alors saturée, des effluents non traités sont rejetés au milieu naturel. La solution consiste donc à ajouter une étape de séparation eau-boue par le biais d’un décanteur lamellaire.

Ces travaux indispensables pour respecter les normes en vigueur sur les rejets en milieu naturel, notamment pour préserver la biodiversité des sols et des cours d’eau, nécessitent des investissements importants pour la commune. Ce sont ainsi plus de 400 000 euros qui seront engagés dans la station d’épuration.

 

  • Un décanteur lamellaire : à quoi ça sert

Le mélange eau-boue qui ne pourra pas être dirigé vers les membranes du fait des volumes trop important à certaines périodes de l’année sera alors transféré par pompage vers un décanteur lamellaire (assurant la séparation eau-boue). L’eau traitée sera rejetée au milieu naturel et les boues seront dirigées vers le bassin d’aération.

 

 

  • Les travaux débuteront fin mars, début avril, pour une mise en service au début de l’été.

Nous pouvons également rappeler qu’un diagnostic du réseau est en cours et qu’il apportera des solutions à plus long terme (plan pluriannuel de travaux de réhabilitation de certaines portions du réseau). Cependant, si les services de l’Etat reconnaissent qu’il est important de réhabiliter les tronçons défaillants du réseau, il est néanmoins impératif de mettre en œuvre à plus court terme les travaux d’augmentation de la capacité hydraulique de la station ; les deux actions allant de pair.